Comparatif : Peugeot 208 PureTech 130 VS Renault Clio TCe 130 : match de la dernière chance

peugeot-maroc
wwww.marocmobilite.ma

 La Peugeot 208 a beau parader avec le titre de Voiture de l’Année en poche, elle ne parvient pas à venir à bout de sa meilleure ennemie, la Renault Clio, elle-même finaliste à ce prestigieux trophée d’ailleurs… Qu’il s’agisse des versions cœur de gamme ou des diesel destinées aux gros rouleurs, la petite au Losange est toujours arrivée première, d’une courte tête. Ultime chance pour la Sochalienne, nous convaincre dans cette déclinaison cossue de 130 ch, boîte auto et finition « sportive ». Ça tombe bien, la Clio a pile ce qu’il faut pour répliquer.

Comparatif : Peugeot 208 PureTech 130 VS Renault Clio TCe 130 : match de la dernière chance

Sommaire

  • 1. Comparatif : Peugeot 208 PureTech 130 VS Renault Clio TCe 130 : match de la dernière chance
  • 2. Sur la route : inversion des tendances
  • 3. À retenir : la Clio reste imperturbable
  • 4. Les fiches techniques respectives 

Lors de leur renouvellement, les Clio et 208 ont emprunté des chemins opposés. Alors que la première a préféré jouer la continuité stylistique tout en révolutionnant son intérieur, la deuxième a opté pour une rupture. Chez Renault, l’allure de la Clio IV est préservée, modernisée par des lignes plus tendues et une qualité perçue en nette progression. Chez Peugeot, l’agressivité et la sportivité sont de mise pour déclencher le coup de cœur.

En finition GT Line et RS Line, les 208 et Clio tentent de dynamiser leur ligne par de petits détails.
En finition GT Line et RS Line, les 208 et Clio tentent de dynamiser leur ligne par de petits détails.
Pour l'œil non averti, la Clio V peut passer pour un gros restylage. Tout le contraire de la 208.
Pour l’œil non averti, la Clio V peut passer pour un gros restylage. Tout le contraire de la 208.

 Banco, sur les premiers mois de commercialisation, la Lionne « mange » sa rivale sur le podium des meilleures ventes. Un départ en flèche conforté par un nouveau titre de voiture de l’année pour le constructeur. Le troisième en six ans… Pour autant, la Clio ne démérite pas, au contraire. Elle fait aussi bien que sa devancière sur à peu près tout, en rectifiant quelques fausses notes. Alors que sa rivale quant à elle s’est risquée à quelques partis pris, en espérant créer le coup de cœur. Deux stratégies diamétralement opposées.

  • Nouvelle Page SantéLes gestes ancestraux qui aident à se prémunir contre la maladie

Aspects pratiques : un habitacle spectaculaire mais étriqué pour la 208 

Prendre place à bord de la 208 c’est – presque – vivre une nouvelle expérience. L’ambiance à la fois très futuriste et torturée de son intérieur a le mérite de se démarquer, quitte à imposer une ergonomie plutôt pertinente au demeurant, mais déroutante pour certains. Les matériaux utilisés valorisent l’atmosphère, le tableau de bord digital 3D fait son petit effet et les touches façon piano apportent ce petit côté « classe ».

Plus travaillée, au risque de dérouter, la planche de bord de la 208 en jette.
Plus travaillée, au risque de dérouter, la planche de bord de la 208 en jette.
Même s'il révolutionne l'intérieur de la Clio, l'agencement apparaît presque classique face à la 208.
Même s’il révolutionne l’intérieur de la Clio, l’agencement apparaît presque classique face à la 208.

On regrette là encore la disparition de commandes physiques pour la climatisation, autrement plus pratiques… Si la Clio a pour le coup opéré un véritable tournant en ce qui concerne son habitacle, il apparaît finalement assez classique comparé à celui de sa rivale. En revanche, sa finition est sans la moindre fausse note, devenant ainsi une référence dans la catégorie. Le grand écran vertical de 9,3 pouces est en option mais il renferme une interface encore plus élaborée que dans la Peugeot (personnalisation de l’affichage, finesse de la résolution, réactivité de l’écran). On trouve également ses marques plus rapidement, un bon point.

Tout est plus compliqué dans la 208. Que ce soit l'accès ou l'espace au deuxième rang.
Tout est plus compliqué dans la 208. Que ce soit l’accès ou l’espace au deuxième rang.
Plus accueillante, la Clio fait aussi beaucoup mieux que sa devancière, surtout en largeur.
Plus accueillante, la Clio fait aussi beaucoup mieux que sa devancière, surtout en largeur.

 Au deuxième rang, la 208 fait payer son allure plus dynamique. Les 8 cm gagnés par cette nouvelle génération ne se ressentent nulle part. Accès limité, espace aux jambes et garde au toit comptés, il faudra composer avec. Tout l’inverse de la Clio qui, à défaut d’être la plus généreuse de toutes, a rectifié quelques défauts de jeunesses : largeur aux coudes en nette hausse, confort d’assise améliorée. Côté coffre, c’est encore la Clio qui mène, d’une courte tête avec un volume de 310 l et l’existence d’un plancher réglable étonnamment indisponible sur la Peugeot. À bord, c’est donc un quasi sans faute pour la Clio.

Avec quelques litres de moins, le coffre de la 208 n'a rien de ridicule. Mais l'absence de plancher réglable interpelle...
Avec quelques litres de moins, le coffre de la 208 n’a rien de ridicule. Mais l’absence de plancher réglable interpelle…
L'ouverture est plus large et il est possible d'avoir un plancher plat une fois les dossiers rabattus.
L’ouverture est plus large et il est possible d’avoir un plancher plat une fois les dossiers rabattus.

Explication des critères de notation

 Équipement : la Clio à la fois plus accessible et plus généreuse 

Dans cette pimpante configuration, nos deux protagonistes en « offrent » heureusement beaucoup. À 25 200 € pour la Clio et même 26 800 € pour la 208, on est en droit d’en attendre un minimum. Navigation GPS connectée sur écran tactile, connectivité smartphone, projecteurs à LED, radar de recul, maintien de voie actif, phares automatiques, jantes 17 pouces, freinage automatique d’urgence avec détection des piétons sont fournis d’office.

Le tableau de bord digital 3D de la 208 est une petite merveille pour les yeux.
Le tableau de bord digital 3D de la 208 est une petite merveille pour les yeux.
Dans la Clio, seule la partie centrale est remplacée par un écran. Le tout est moins personnalisable également.
Dans la Clio, seule la partie centrale est remplacée par un écran. Le tout est moins personnalisable également.

 Quant à l’écart de près de 1 400 €, il ne joue pas en faveur de la 208… Malgré ce surcoût, elle facture tout de même l’accès mains libres 350 € et demande 400 € de plus (1 600 €) pour la sellerie cuir et les sièges chauffants. Elle garde cependant pour elle quelques attributs comme le toit panoramique fixe (550 €), ou le régulateur de vitesse adaptatif avec maintien de la position dans la voie (400 €). Équipement dont on attend toujours l’apparition sur la Clio… Cette dernière n’est d’ailleurs pas la plus généreuse partout. Son écran de 9,3 pouces est facturé 500 €, sa caméra de recul (avec radar de stationnement avant) 350 € et l’aide automatisée au créneau coûte 300 € plus cher (avec vision 360°).

Le grand écran de 10 pouces est de série à bord de la 208...
Le grand écran de 10 pouces est de série à bord de la 208…
... contre seulement 7 pour la Clio (9,3 pouces vertical pour 500 €).
… contre seulement 7 pour la Clio (9,3 pouces vertical pour 500 €).

 Mais toujours est-il que la 208 reste nettement plus chère. De quoi opter sur la Clio pour la finition la plus haute Initiale Paris encore plus richement dotée… En cochant toutes les options, la 208 joue les premium et frise les 30 000 € ! Une inflation assumée mais qui lui coûte de précieux points face à sa rivale plus mesurée.

Explication des critères de notation

Budget : une 208 aux frontières du premium 

Plus chère et plus exigeante pour améliorer sa dotation, la 208 doit redoubler d’effort pour se justifier. Côté budget, rien ne pourra compenser ses prétentions. Sa garantie est équivalente à celle de la Clio, elles se trouvent toutes les deux dans la zone neutre du malus et son entretien ne s’annonce pas plus accessible. Pire encore, son moteur « downsizé » s’est montré le plus gourmand, avec une consommation moyenne de 7,2l/100 km contre 6,5/100 km pour cette Clio finalement très sobre. Ajoutez à cela un réseau au Losange plus enclin aux remises…

Comparatif : Peugeot 208 PureTech 130 VS Renault Clio TCe 130 : match de la dernière chance
Comparatif : Peugeot 208 PureTech 130 VS Renault Clio TCe 130 : match de la dernière chance