Jeep Wrangler restylé : uniquement en hybride !

Jeep dévoile les nouveautés de son icône, le Wrangler. Effectivement, le constructeur américain donne une nouvelle face avant à son 4×4 emblématique mais aussi des nouveautés dans l’habitacle et en profite pour revoir totalement la gamme de motorisations en France en raison du malus écologique. Tout ce qu’il faut savoir sur les évolutions du franchiseur de l’Oncle Sam avec marocmobilite.ma.

Des évolutions peu perceptibles

Si le restylage d’un véhicule est subtil, c’est souvent que le véhicule continu de plaire aux clients. En effet, le Jeep Wrangler a une gueule mythique qui reprend le style de la Willys qui a débarqué en France il y a bientôt 80 ans, un 6 juin 1944. Lancé en 1987, le 4×4 de la marque américain à connu un fort succès de plus de 5 millions de véhicules vendus.

Il ne faut donc pas brusquer la clientèle de cette icône qui l’achète pour ce qu’il représente, un véhicule robuste, capable et qui reprend l’historique passé de la Willys. Les modifications esthétiques sont alors un pare-chocs avant redessinés, de nouveaux optiques, une calandre avec des fentes plus fines ou encore un bandeau de LED revisité.

Une nouvelle antenne intégrée au pare-brise est cachée tandis que 3 nouveaux dessins de jantes sont disponibles.

Un nouveau système multimédia

La nouveauté à bord est l’apparition d’un écran tactile de 12,3 pouces qui sert de système d’infodivertissement Uconnect 5 qui trône de manière proéminente au-dessus de la console centrale ainsi que la nouvelle buse d’air rectangulaire. Le Uconnect 5 est dit pour être 5 fois plus rapide et utilise Android comme système d’exploitation avec des mises à jour à distance. Bien évidemment il comprend Android Auto mais aussi Apple CarPlay sans fil ainsi qu’une navigation connectée TomTom. Il peut à présent avoir deux téléphones connectés en Bluetooth en simultanée.

Uniquement disponible en hybride en France

Le marché français est sévère avec les voitures qui polluent, ou du moins avec les personnes qui souhaitent les acheter en réclamant un abominable malus écologique pouvant aller jusqu’à 50 000€ ainsi qu’un malus au poids. Difficile de vendre des voitures polluantes dans ces conditions d’autant plus que par son gabarit, le Wrangler ne pouvait répondre aux exigences pour échapper au malus avec un moteur thermique.

La solution ? Un moteur hybride rechargeable, plus écologique sur quelques kilomètres mais aussi plus énergivore une fois la batterie électrique vide. D’autant plus lorsque l’on utilise son tout-terrain en bivouac où il est impossible de charger en pleine nature. Toutefois, Jeep a fait le choix de l’hybride rechargeable en France uniquement permettant de contourner les règles. La motorisation 4xe utilise un moteur quatre cylindres turbo de 2.0 litres à essence et une transmission automatique TorqueFlite à huit vitesses associée à un moteur électrique et à une batterie de 17 kWh. L’autonomie annoncée par le constructeur en tout électrique est de 51 km, tout juste suffisante pour ne pas faire payer aux acheteurs un malus écologique ou au poids.