Notre essai et nos mesures de la Renault Clio 1.0 TCe 100 X-Tronic

maroc vehicule
maroc renault Clio 1.0 TCe 100 X-Tronic

Jusqu’à présent, la seule Clio à boîte automatique était l’onéreuse 1.3 TCe 130 EDC7. Le plus accessible 1.0 TCe X-Tronic vient désormais l’épauler, avec une variation continue habituellement peu goûtée chez nous, mais ici assez réussie.

Peu à peu, Renault complète son offre de Clio. Une proposition automatique plus abordable que le 1.3 TCe 130 EDC7 apparaît ainsi au catalogue. Cette fois, elle est basée sur le trois-cylindres essence 1.0 100 ch cœur de gamme, et utilise une boîte à variation continue d’origine Nissan. Habituellement peu appréciée chez nous à cause des emballements moteurs qu’elle provoque à chaque accélération moyenne ou forte, cette technologie est ici bien maîtrisée, ce qui est rare.

Absence totale d’à-coups

Comme toujours avec les CVT, il y a bien sûr une absence totale d’à-coups en usage urbain, que ce soit au démarrage au feu grâce au convertisseur de couple – comme sur une vraie boîte auto – ou dans les bouchons. Grâce à la suralimentation, cette transmission peut faire travailler ce 1.0 majoritairement dans les bas régimes, en ne dépassant que rarement les 2 500 tr/mn en conduite normale. Bien sûr, en cas d’accélération plus forte (dépassement, insertion sur une voie rapide…), le régime grimpe plus haut pour assurer les performances demandées.

Un pilotage du variateur malin

Mais cette Clio X-Tronic s’épargne malgré tout la désagréable sensation de patinage en étant capable, dans la très grande majorité des cas, de simuler des rapports fixes, comme s’il s’agissait d’une classique boîte automatique ou à double embrayage, avec un passage toujours très doux d’une “vitesse” à l’autre puisque ce dernier s’opère en douceur grâce au variateur. Un pilotage malin du variateur qui permet de rendre cette transmission bien agréable au quotidien, tout en disposant de performances suffisantes.

Bernard Rouffignac
© Bernard Rouffignac

Reprises assez vives

S’il y a tout de même un léger impact sur la nervosité de cette Clio, les reprises gagnent, elles, sensiblement en vivacité avec 8,6 s pour passer de 80 à 120 km/h en D, contre 10,6 s pour le même exercice en 4e pour la version à boîte 5. Cela aurait pu être encore mieux si cette variante X-Tronic n’était pas bridée à 142 Nm de couple (contre 160 Nm en boîte manuelle) à cause de la transmissionLes dépassements sont toutefois suffisamment sûrs, mais c’est au prix d’une augmentation sensible de la consommation. Avec 6,9 l/100 km en moyenne, cette X-Tronic boit 0,4 l/100 km de plus que la variante à boîte manuelle, et jusqu’à 0,7 l/100 km de plus sur autoroute.

Plus gourmande que la 1.3 TCe 130 EDC

Si cette consommation demeure raisonnable, elle est toutefois supérieure à celle de l’autre Clio automatique, la 1.3 TCe 130 EDC7 (+ 0,3 l/100 km en moyenne, et + 0,6 l/100 km sur autoroute). Cette dernière est pourtant beaucoup plus performante puisqu’elle est capable de passer de 80 à 120 km/h en seulement 5,8 s. Mais elle est aussi affichée 1 200 € de plus à équipement égal, et ne se justifiera donc que si vous fréquentez beaucoup l’autoroute, et/ou le réseau secondaire où les dépassements sont plus fréquents. Reste que cette Clio 1.0 TCe 100 ch X-Tronic facture sa boîte à variation continue 1 600 €, ce qui n’est pas donné malgré tout (prix au 1er avril 2020, garantis sans poisson)

Bernard Rouffignac

https://www.automobile-magazine.fr/tous-les-essais/article/27348-notre-essai-et-nos-mesures-de-la-renault-clio-10-tce-100-x-tronic