Nouveau Renault Rafale : un crossover ambitieux pour mieux contrer Peugeot !

Le haut de gamme de Renault prend la forme d’un crossover qui vient se placer pile en face de la Peugeot 408. Ses motorisations seront exclusivement hybrides, avec notamment une inédite version de 300 ch à quatre roues motrices.

Le nouveau Renault Rafale dévoilé par Abcmoteur

Vue 3/4 arrière droit du Renault Rafale

Vous connaissez Gilles Vidal ? Petite piqûre de rappel pour ceux qui se questionneraient à son sujet : il s’agit d’un designer automobile français, responsable du design de Peugeot entre 2010 et 2020 (le récent style acéré des modèles du Lion, c’est lui) et passé dans l’équipe Renault depuis 2020. De là à faire le rapprochement entre le style du tout nouveau Renault Rafale et la Peugeot 408 il n’y a qu’un pas… Que nous allons franchir tant il est évident que la patte du designer est présente sur les deux modèles.

Peugeot 408

Le nouveau Renault Rafale dévoilé par Abcmoteur

Les phares fins avec un décroché de LED vertical pour les feux de jours, la calandre, les montants arrière, la ligne de carrosserie qui court des ailes arrière aux feux, les panneaux de carrosserie imposants (la hauteur des portes impressionne !) combinés aux surfaces vitrées latérales réduites, les passages de roues noirs qui se fondent avec les bas de caisses et les pare-chocs… Bref, la concurrence du Rafale avec la 408 est frontale, et l’on identifie immédiatement l’affiliation entre les deux.

Calandre Renault Rafale

Phare Renault Rafale

Badge Alpine sur le Renault Rafale

Bandeau luminineux des phares arrières du Renault Rafale

Ce qui n’empêche pas le Rafale d’avoir une cohérence dans la gamme Renault, notamment via les feux de jours très similaires à ceux de la Clio récemment restylée. Le nouveau venu garde aussi pour lui une finesse des traits et des volumes plus agréables à l’œil que la 408, malgré un gabarit plutôt imposant puisqu’il mesure 4,71 m de long (2,74 m d’empattement, exactement comme le nouvel Espace) pour 1,86 m de large sans rétroviseurs. Et s’il devait y avoir un point négatif à la copie, c’est finalement que le Rafale donne un petit coup de vieux aux Austral et Espace, alors que ces derniers sont tout récent et ont encore plusieurs années de commercialisation devant eux avant de prétendre à un style plus actuel.

Un intérieur moderne et technologique

Tableau de bord du Renault Rafale

L’habitacle se veut pour sa part dans la droite ligne des productions Renault depuis la Mégane E-Tech électrique. On retrouve donc le cockpit baptisé OpenR composé d’un large écran horizontal en guise de combiné d’instrumentation, puis d’un écran tactile vertical de 12 pouces sur la console centrale. Si l’on peut tiquer sur l’absence de compteurs et sur la présentation ultra épurée des menus qui semblent très peu lisibles (il n’y a pas d’unité pour la jauge de puissance, la vitesse n’est qu’un chiffre dont le dernier est coupé par une autre zone d’affichage, impossible de savoir le régime moteur etc.), impossible en tout cas de pester contre le fait que l’ensemble tourne sous Android 12 (Mégane, Australe et Espace, sous Android 10, auront droit à une mise à jour dans quelques années eux aussi). L’expérience que nous avons vu en studio paraît très fluide, avec des animations de qualités, des couleurs vives et une impression haut de gamme se dégage de l’infodivertissement. Ce dernier est en plus personnalisable grâce à une petite cinquantaine d’applications déjà disponibles sur le Play Store (Waze en fait partie), un chiffre qui ne fera qu’augmenter dans les années à venir. Et tant que l’on est sur la partie technologique, signalons qu’un toit panoramique baptisé Solar Bay fait son apparition en option, ce dernier ayant la particularité d’être électrochromatique et de se teinter à la demande. Cette technologie brevetée par Saint-Gobain permet d’avoir un toit transparent, opaque ou un mélange des deux puisque l’avant et l’arrière de l’habitacle peuvent être réglés séparément. Le tout s’opère via un bouton situé à côté du plafonnier, avec un joli effet dégradé pendant l’opération.

Sièges avant du Renault Rafale

Console centrale du nouveau Renault Rafale

Places arrières du Renault Rafale

Le toit ouvrant panoramique du Renault Rafale

Pour le reste la qualité de finition semble très correcte, même s’il faut souligner que nous n’avons vu que des finitions haute Esprit Alpine, gréées de jolis sièges sport avec un logo rétroéclairé, d’une sellerie TEP/Alcantara et de placages en ardoise. La place à bord est en tout cas convaincante à l’avant comme à l’arrière, tandis que le coffre est donné pour 530 l de capacité, avec une roue de secours sous son plancher.Ezoic

Que de l’hybride sous le capot

Le Rafale sera disponible dans un premier temps avec la motorisation hybride simple de 200 ch que l’on trouve déjà dans les Australe et Espace. Mais le clou du spectacle arrivera plus loin dans la vie du modèle, avec l’introduction d’une inédite version hybride rechargeable de 300 ch cumulés. Cette dernière embarquera trois moteurs électriques, puisqu’un nouveau bloc sera dédié aux roues arrière en plus de l’alterno-démarreur et du moteur électrique de traction, faisant ainsi du Rafale un modèle à quatre roues motrices. On ne connait pour l’instant pas la taille de la batterie, mais Renault assure qu’elle sera en mesure de fournir une autonomie confortable. Emettons toutefois deux réserves : le poids dans un premier temps, car si la version hybride simple démarrera aux alentours de 1 650 kg, l’hybride rechargeable sera probablement alourdie d’au moins 200 ou 300 kg. Et ensuite, cette version « haute performance » sera gréée de la même boîte de vitesse multimode que l’hybride simple (bien que renforcée pour encaisser le couple supplémentaire), ce qui n’est pas un gage de dynamisme tant elle s’est montrée lente pendant notre essai de l’Espace, dans les phases de conduite soutenue.

Profil du Renault Rafale

Côté châssis enfin, Renault fait confiance à son système 4Control Advanced, qui rend les roues arrière directrices au bénéfice direct de l’agilité dans les virages et de la maniabilité en ville. L’amortissement sera passif de série, mais il n’est pas impossible qu’une suspension pilotée soit proposée sur la version 300 ch, bien que l’information n’était pas confirmée quand nous avons découvert la voiture.

Reste donc plus qu’à prendre le volant du Renault Rafale, qui s’il a le nom de l’un des avions de chasse les plus avancés au monde, est bel est bien attendu au tournant sur le plancher des vaches. Rendez-vous au printemps 2024 pour son lancement commercial.

Logo Renault et signature Rafale