Opel Mokka-e : le nouveau SUV électrique en détails

opel-mokka-maroc

Plus petit, affirmé en style et fabriqué en France, le SUV fait sa révolution chez Opel avec une inédite version électrique Mokka-e annonçant 322 km d’autonomie.

Chez Opel, deux SUVs compacts proches en dimensions venaient gonfler la gamme en 2015. D’un côté, le Mokka, né sur une base General Motors (ancien propriétaire) montrait les muscles. De l’autre, le Crossland X conçu avec PSA (alors simple partenaire, puis propriétaire en 2017) se voulait son alter ego plus timide. Il fallait ainsi repositionner ces deux véhicules, et cela commence par le Mokka.

Un Mokka-e au style affirmé

Pour la deuxième génération de son SUV, la firme au Blitz a repris la base CMP de PSA en toute logique. Ainsi, le petit SUV est comparable au DS3 Crossback E-Tense en proportions. Avec 4,15 mètres de long, il perd ainsi une douzaine de centimètres par rapport à son prédécesseur.

Présenté en 2018, le concept-car GT X Experimental annonçait les grandes lignes : Opel allait se doter d’un dessin fort en caractère. C’est tant mieux, car les productions précédentes étaient un peu tombées dans la consensualité. Les phares à LED (de série) inscrits dans une grande calandre horizontale, baptisée Vizor, marquent ainsi une véritable rupture avec la toute récente Corsa-e ou le Grandland X Hybrid.

L’intérieur prend aussi la tangente avec Peugeot, DS et Citroën. A l’instar de Mercedes, le constructeur allemand opte pour deux écrans contigus, celui au centre étant de 7 ou 10 pouces selon le modèle. L’ambiance est moderne, épurée, mais garde des commandes physiques sur le volant, ainsi que pour la climatisation.

Vous remarquerez que le Mokka-e puise dans les boutons façon Citroën ë-C4 pour les modes de conduites et non un levier façon boîte de vitesses.

Un système électrique connu

Sur le plan technique, le Mokka-e hérite des composants mécaniques de ses cousins de PSA. Son moteur à l’avant développe 100 kW de puissance (ou 136 ch). Entraînant les roues avant, il offre un couple maximal de 260 Nm.

La capacité de la batterie est identique aux autres modèles conçus sur la plateforme eCMP : 50 kWh, dont 46 utiles, pour une autonomie annoncée à 322 kilomètres en cycle WLTP. La recharge sera possible jusqu’à 7,4 kW en AC (11 kW triphasé en option), et 100 kW en DC via port Combo. 30 minutes devraient permettre de récupérer 80% d’énergie.

Des tarifs à préciser

Les prix de l’Opel Mokka-e ne sont pas encore communiqués. Néanmoins, au regard du positionnement du Peugeot e-2008 ou chez DS (à partir de 37.100 et 39.900 €), on peut espérer un prix d’appel aux alentours de 36.000 €. Cela lui donnerait droit au plein bonus de 7.000 €, du moins sur les finitions en entrée de gamme. Il faudra cependant attendre pour connaître ses niveaux d’équipement.

L’Opel Mokka électrique sera disponible à la commande à partir de la rentrée pour une arrivée en concessions prévue pour début 2021. Il sera produit en France, dans l’usine de Poissy (Yvelines), aux côtés du DS3 Crossback E-Tense.