S’assurer sans se ruiner, c’est possible !

Avec un prix allant de 600 à plus de 1000 euros, l’assurance auto est un pan important de notre budget auto. Malgré son coût, il s’agit de quelque chose à ne jamais négliger. En effet, l’assurance auto est obligatoire sous peine d’une amende pouvant aller jusqu’à 3750 euros et même, selon la situation, la confiscation de votre voiture. Mais saviez-vous qu’il était possible de trouver une bonne assurance auto sans vous ruiner ? Voici nos conseils.

Les critères de calcul du prix de l’assurance auto

Avant d’économiser sur le prix de votre assurance auto, il est important de comprendre sur quoi ce dernier repose. En effet, cela vous permettra de connaître, en détails, les critères pris en compte par les assureurs lors de leur calcul et donc les facteurs qui pourraient jouer en votre faveur ou non.

En général, la prime d’assurance dépend de 3 grandes composantes :

  • Une composante liée aux risques encourus selon votre profil et votre voiture ;
  • Une composante liée aux frais de fonctionnement de votre contrat ;
  • Une dernière composante à travers laquelle l’assureur pourra dégager des bénéfices.

À quoi correspond la partie en lien avec les risques encourus ?

Les risques encourus correspondent à la partie principale sur laquelle vous pourrez jouer pour diminuer le prix de votre assurance auto. Elle correspond, en effet, aux différents critères vous étant propres pris en compte par les assureurs pour établir le prix de votre contrat auto. Ainsi, cette composante va varier selon :

  • Votre profil : les compagnies d’assurance vont prendre en compte la date d’obtention de votre permis (et donc votre expérience), votre bonus-malus, vos antécédents en termes de sinistralité…
  • Votre voiture : puissance fiscale, motorisation, ancienneté… Tous ces critères sont importants dans le calcul de votre prime d’assurance. Par exemple, une voiture puissante sera plus chère à assurer qu’une voiture de faible cylindrée car elle représente un risque supérieur pour les accidents.
  • L’usage que vous faites de votre voiture : à chaque simulation ou demande de devis, vous devez vous retrouver face à une question sur le nombre de kilomètres parcourus par an. Il s’agit d’une façon pour les assureurs d’évaluer, là encore, le risque de sinistralité possible : plus vous roulez, plus vous représentez un risque.
  • Le mode de stationnement et la zone de circulation : en fonction de votre ville de résidence ainsi que du mode de stationnement de votre voiture (voie publique, garage privé…), les compagnies d’assurance peuvent estimer les risques en termes de vol ou de dégradation.

Les frais de fonctionnement de l’assurance auto, qu’est-ce que c’est ?

Les frais de fonctionnement de votre contrat auto correspondent aux sommes nécessaires pour l’élaboration de votre dossier (analyse de votre situation, envoi des documents…), la gestion de votre contrat, etc. Ces frais sont généralement fixes chez un assureur et il est donc assez difficile de jouer dessus pour diminuer le prix de votre assurance. La seule chose pouvant être faite (outre la négociation) est d’opter pour un prélèvement annuel afin d’éviter les frais liés à un paiement mensuel de vos cotisations auto.

S’assurer à petit prix : 5 conseils à suivre

Mais comment s’assurer sans se ruiner dans ce cas ? Le but est quand même d’être bien protégé selon nos besoins alors il faut être sûr de ne pas négliger sa sécurité. Voici quelques conseils pour diminuer le prix de votre assurance auto tout en gardant la sécurité de ce contrat ! Optez pour la bonne assurance auto.

Les assureurs auto prennent en compte le couple conducteur-voiture pour évaluer les risques et donc calculer le montant de la prime d’assurance. Ainsi, une voiture puissante couplée avec un jeune conducteur sera plus chère à assurer qu’une voiture de faible cylindrée pour le même conducteur. En règle générale, d’ailleurs, plus la voiture est puissante, plus le prix de l’assurance auto sera élevé. Optez donc pour une voiture à 5 ou 6 chevaux fiscaux, de préférence en version essence (les moteurs diesel coûtent plus cher à assurer à cause des réparations) pour une assurance auto au meilleur prix.

Conseil n°2 : optez pour le bon niveau de garantie pour bien vous couvrir sans vous ruiner

En fonction de votre voiture et de son ancienneté, il peut être plus sécurisant et économique d’opter pour une assurance au tiers ou tous risques. Par exemple, pour une voiture neuve et de forte valeur, l’assurance tous risques est à privilégier. Elle vous évitera de vous ruiner en réparation en cas de besoin. À l’inverse, pour une voiture plus ancienne et de valeur moindre, un niveau tous risques peut représenter un gouffre financier : selon le sinistre et les réparations, vous pouvez payer plus cher en cotisation que ce qu’il vous sera indemnisé. Faites donc attention à ne pas vous sur-assurer, quitte à opter pour un niveau de garantie moindre et d’y ajouter quelques options.

Conseil n°3 : vous ne roulez pas beaucoup ? Pourquoi ne pas choisir une assurance auto connectée ?

Si vous êtes considéré comme « petit rouleur » (c’est-à-dire si vous parcourez moins de 8000 kilomètres par an), un contrat auto même au tiers peut être coûteux par rapport à l’usage que vous faites de votre voiture. Mais saviez-vous qu’il existe depuis quelques années des contrats à l’usage comme l’assurance auto au kilomètre ? Généralement moins chère que ses homologues, elle permet de vous couvrir selon le nombre exact de kilomètres parcourus chaque fois. De quoi faire jusqu’à 30% d’économies !

Conseil n°4 : jouez avec vos franchises tout en restant raisonnable

Les franchises correspondent à la somme qui restera à votre charge après indemnisation par votre assureur. Une franchise basse implique donc une prise en charge importante de la compagnie. À l’inverse, une franchise relativement élevée permet à votre assureur de diminuer vos cotisations car il s’impliquera moins dans l’indemnisation.

Conseil n°5 : faites régulièrement jouer la concurrence

Comme pour tous les contrats, les assureurs ont tendance à proposer des offres avantageuses pour les nouveaux adhérents. Il peut s’agir de quelques mois gratuits, d’une réduction en pourcentage, etc. N’hésitez donc pas à mettre en concurrence différentes assurances auto tous les ans pour trouver celle qui sera la moins chère et la plus adaptée. Vous pouvez également vous rapprocher de votre assureur pour essayer de négocier une réduction pour votre fidélité.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*