Seat Arona restylé (2021) : Toutes les infos et toutes les photos

SEAT-ARONA-RESTYLÉ

La citadine Ibiza n’est pas la seule profiter d’un lifting de mi-carrière, le SUV urbain Arona y a le droit également. Et cela se voit un peu plus.

Tous les constructeurs automobiles y vont aujourd’hui de leur SUV urbain. Seat ne fait pas exception à la règle puisqu’il propose depuis 2017 une version surélevée et baroudeuse de l’Ibiza qui se prénomme Arona. Un modèle qui lui réussit puisqu’il est largement passé devant la citadine en termes de ventes. Même si elles ont toutefois reculé davantage que celles de l’Ibiza. De 12 572 unités écoulées en 2019, il est passé à 7 623 immatriculations l’année dernière. Contre 7 538 Ibiza vendues il y a deux ans et 7 090 unités en 2020. Il faut dire que la concurrence sur le segment des SUV est terrible. Les Renault Captur et Peugeot 2008 ayant été par exemple complètement remaniés depuis. Aussi, tout comme l’Ibiza, il s’offre un petit rafraîchissement histoire de reprendre du poil de la bête. Et cela se voit de prime abord. En tout cas sur le modèle présenté aujourd’hui.




Une nouvelle finition baroudeuse Xperience

La plus grande nouveauté, c’est l’apparition d’une déclinaison baroudeuse baptisée Xperience, en lieu et place de la finition Xcellence. Et c’est ce modèle que Seat a tenu à présenter en tout premier lieu. Il se distingue des autres versions (Référence, Style et FR) par sa face avant spécifique reconnaissable à son pare-chocs revu de fond en comble. La calandre redessinée et agrandie, les protections de carrosserie moulées noires (de série sur tous les modèles) ainsi que la présence de nouveaux feux à brouillard optionnels placés en dessous des phares avant lui donne davantage de caractère et le font presque passer pour un bébé Cupra Formentor. L’Arona sera disponible avec une autre face avant que nous découvrirons plus tard.

Comme l’Ibiza, les feux Full LED sont de série sur tous les Arona. A l’arrière, le nom du modèle est également écrit en lettres manuscrites et le logo Seat remanié. On note toutefois l’apparition d’un nouveau spoiler et d’un nouveau diffuseur à l’arrière. 3 nouveaux coloris font leur apparitions : Gris Caïman, Bleu Asphalte et Bleu Saphir. De nouvelles jantes également. Et toujours 3 couleurs de toits différentes sont proposées : noir, gris et blanc.

Même planche de bord que l’Ibiza

A l’intérieur, l’Arona adopte la même planche de bord entièrement renouvelée que l’Ibiza. Il hérite aussi des mêmes équipements. Le volant en cuir Nappa, les deux écrans tactiles de 8,25″ (de série) et 9,2″ (de série à partir de la finition Style), l’accès Apple CarPlay et Android Auto sans fil, la reconnaissance vocale “Hola hola” (équivalent du “Hey Mercedes”). Ou encore le système de conduite semi-autonome (Travel Assist), l’assistant de maintien dans la voie (Lane Assist), la reconnaissance des panneaux de signalisation, le détecteur d’angles morts et les feux intelligents. On note, comme principale différence avec l’Ibiza, un éclairage intérieur aux places arrière.

Et mêmes motorisations que précédemment

Pas de changement sous le capot. Avec toujours 3 motorisations essence. En entrée de gamme, pas de 80 ch contrairement à l’Ibiza, on passe directement au 1.0 TSI de 95 ch, disponible également en version 110 ch. Au sommet de la gamme trône le 1.5 TSI de 150 ch. Enfin, comme la citadine, on retrouve un moteur carburant au gaz naturel délivrant la puissance de 90 ch et que nous avions eu l’occasion d’essayer sur la précédente mouture.

Tout comme c’est le cas pour l’Ibiza, les prix de l’Arona ne sont pas encore connus. Le Seat Arona entrera en production à partir du 3ème trimestre de cette année.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*