Sécurité routière: les centres de contrôle technique fermés à cause du coronavirus

coronavirus Maroc voitures
Philadelphia Medical Reserve Corps volunteer Emma Ewing, a sophomore at Temple University, directs cars at the city's coronavirus testing site next to Citizens Bank Park in South Philadelphia on Friday, March 20, 2020. The site, which opened Friday afternoon, is the first city-run drive-through location where people can be swabbed to determine if they have the coronavirus. At the time of opening, it was only for people with symptoms who are over 50 and healthcare workers with symptoms.

Dans le cadre des mesures de précaution visant à réduire le risque de propagation du coronavirus au Maroc, les centres de visite et de contrôle technique des véhicules ont décidé de fermer.

Autorité publique de tutelle mandatée par le ministre de l’Equipement, des Transports et de la Logistique, c’est l’Agence nationale de la sécurité routière (ANSR) qui a pris cette décision après avoir tenu une réunion avec des représentants des réseaux de centres de contrôle technique des véhicules

Philadelphia Medical Reserve Corps volunteer Emma Ewing, a sophomore at Temple University, directs cars at the city's coronavirus testing site next to Citizens Bank Park in South Philadelphia on Friday, March 20, 2020. (Tim Tai/The Philadelphia Inquirer)

Il a ainsi été décidé de fermer les centres de contrôle technique des véhicules à partir de ce jeudi, jusqu’à nouvel ordre, à condition que les registres de contrôle technique des véhicules qui expirent à partir d’aujourd’hui, mercredi, restent valables jusqu’à une date qui sera déterminée ultérieurement.

L’Agence précise néanmoins que malgré cette procédure, la réception des dossiers d’immatriculation des motos objet du titre restera toujours valable jusqu’à une date à déterminer.

Placée sous l’autorité du ministre Abdelkader Amara, lui même atteint du Coronavirus, l’ANSR a décidé de créer un comité de vigilance et de suivi. Il se réunira périodiquement pour prendre les mesures nécessaires, en fonction de l’évolution générale de l’épidémie dans le pays.