SUV électrique : Renault prépare son offensive

Aujourd’hui absente du segment du SUV électrique, la marque française compte bien rattraper son retard et lancera prochainement deux modèles inédits. Attendus d’ici 2022, ils feront partie des premiers véhicules de l’Alliance développés à partir de la plateforme CMF-EV.

Jusqu’ici concentré sur les petits segments avec la ZOE et la Twizy mais aussi avec le duo Renault Twingo ZE/Dacia Spring révélé récemment, Renault s’attaque aux segments supérieurs et prévoit le lancement de deux SUV électriques rapporte Autocar.

« Nous avons identifié qu’il y avait de la place sous Zoe mais encore plus d’attentes au-dessus de Zoe » a déclaré Gilles Normand, en charge de la direction véhicules électriques du groupe lors d’une interview accordée à Autocar. « Les gens se rendent compte que les véhicules électriques sont sûrs, agréables et peuvent être pris pour des voyages beaucoup plus longs » a-t-il ajouté.

Plateforme CMF-EV

Commune à l’Alliance et présentée en avant-première à bord du Nissan Ariya et du concept Morphoz, la plateforme CMF-EV constituera la base de ces deux nouveaux véhicules. Selon Autocar, le premier sera proche de la taille de l’actuel Kadjar tandis que le second s’inspirera davantage du Morphoz avec un positionnement plus haut de gamme.

« Cette plateforme a vocation à porter les trois-quarts des volumes de l’Alliance en véhicules électriques. Chez Renault, le premier véhicule arrivera en fin d’année prochaine. Il sera industrialisé à Douai » nous expliquait récemment Emmanuel Bouvier, Directeur Commercial de la marque.

Modulaire et appelée à se déployer sur l’ensemble des marques du groupe, la plateforme CMF-EV pourra ouvrir les segments B, C et D. Dédiée à l’électrique, elle permettra de mieux intégrer les différents composants pour une meilleure optimisation de l’espace intérieur. « Un modèle de la taille d’un Captur pourra proposer une habitabilité d’un véhicule de segment C » cite pour exemple notre interlocuteur.

usqu’à 550 km d’autonomie

Renault prévoit d’organiser dans les prochains mois un événement qui permettra d’entrer dans les détails de cette nouvelle plateforme. En attendant, on sait que l’autonomie proposée sera supérieure à celle des modèles actuels. Alors que la dernière génération de la ZOE couvre environ 400 kilomètres en une seule charge, Gilles Normand évoque une autonomie allant jusqu’à 550 km pour les véhicules issus de la plateforme CMF-EV.

Pour Renault, le lancement de ces deux SUV électriques s’inscrit dans le cadre d’une stratégie globale visant à proposer un ensemble de huit véhicules électriques au sein de son catalogue d’ici à 2022.