Ventes mondiales : Renault chute mais résiste mieux que PSA

renault-maroc

e Groupe Renault a livré 1,25 million de véhicules dans le monde au cours du premier semestre 2020, soit un recul de 35 %.

Pas de miracle : les ventes du Groupe Renault ont plongé au cours du premier semestre. Dans le monde, le Losange et ses marques ont écoulé 1 256 658 véhicules (particuliers et utilitaires), soit un recul de 34,9 %. Renault s’en tire mieux que PSA, qui a annoncé un plongeon de ses livraisons de 45,6 %. Mais le Losange baisse plus que le marché mondial, qui a reculé lui de 28,3 %.

La maison mère plonge à elle seule de 37,9 %, avec 760 299 ventes. Le constructeur indique que cela est dû “à sa forte exposition aux pays ayant subi un strict confinement”. Comme PSA, Renault a ainsi particulièrement souffert en Europe, avec une baisse pour le groupe de 41,8 %, sur une zone en baisse de 38,9 %. Sur le Vieux Continent, le groupe a pour une fois été tiré vers le bas par Dacia, qui recule carrément de 48,1 %. Le roi du low-cost a été particulièrement touché par le confinement. Au total, Dacia recule de 46,2 %, avec 211 158 ventes.

Si Renault s’en tire mieux que PSA, c’est grâce à une meilleure implantation à l’international. Certes, rares sont les marchés qui échappent à la crise du Covid, mais sur certains, Renault a mieux résisté. Ses ventes ont ainsi reculé de 19,5 % en Russie, pays qui a baissé de 23,3 % au global. Lada, qui appartient au groupe, est d’ailleurs pile dans cette tendance, avec – 23,3 % et 152 714 ventes. En Inde, les ventes de Renault ont baissé de 28,7 % sur un marché en recul de 49,4 %. Dans ce pays, Renault s’en sort grâce au nouveau petit monospace low-cost Triber.

Il y a même un pays où les ventes sont en forte hausse : la Corée du Sud. La filiale Samsung Motors a vu ses ventes s’envoler de 58,8 % grâce au lancement du SUV Coupé XM3, cousin de l’Arkana, qui a connu un départ canon (22 000 exemplaires vendus sur cinq mois).

Parmi les autres motifs de satisfaction, il y a la belle progression de la Zoé, avec 37 540 ventes en Europe au cours du semestre et un niveau record de commandes en juin (plus de 11 000). La Clio a été la citadine la plus vendue sur le Vieux Continent et a même raté de peu le titre de numéro 1 des ventes, devant la Golf.

Renault se veut confiant pour la reprise. Denis le Vot, directeur commercial du groupe, a déclaré : “Nous démarrons le second semestre avec un niveau de commandes très élevé, un niveau de stock satisfaisant, un positionnement prix en hausse sur l’ensemble de la gamme, et une nouvelle offre hybride E-Tech unique sur son segment et déjà très bien accueillie”.