Dacia Jogger : la bonne affaire des familles !

Dacia a frappé fort avec son nouveau Jogger. Malgré une récente augmentation de tarif, cette familiale reste LA bonne affaire pour tous ceux souhaitant avoir de la place ! Nous avons pris le volant de la version ECO-G, compatible GPL, qui devrait représenter l’essentiel des ventes, pour plus de 1 000 km !

Dacia Jogger GPL 2022

Dacia Jogger GPL 2022

L’apparition d’un nouveau modèle Dacia est un petit événement dans le monde auto. Avec son Jogger, la marque Roumaine propose à nouveau un break après l’arrêt de la Logan MCV. Disponible en version 5 ou 7 places et disposant d’un vaste coffre, le Jogger remplace à la fois le monospace Lodgy et le ludospace Dokker. Ne bénéficiant pas d’une carrosserie à la mode, ces derniers n’ont pas eu le succès escompté.Pour mettre toutes les chances de son côté (et faire quelques économies), Dacia a décidé de ne pas partir d’une feuille blanche. Le Jogger reprend en effet la plateforme CMF-B de la Sandero (que l’on retrouve également chez Renault avec les Clio et Captur).

Un air de déjà vu

Dacia Jogger GPL 2022

Du côté du style, pas de chichi : l’ensemble de la face avant, jusqu’aux portes, est reprise de la berline Roumaine. Une bonne idée tant la Sandero plaît au public, comme en témoigne sa première place régulière au palmarès des voitures les plus achetées par les particuliers.

S’il ne reprend pas le nom de Stepway, le Jogger a droit à tous les attributs du parfait baroudeur. Il se dote ainsi de protections plastique faisant le tour de sa carrosserie et sa garde au sol est rehaussée. En revanche, pas de transmission intégrale au programme. En effet, la plateforme ne le permet pas, et cette option serait trop onéreuse à mettre en place (d’autant plus que le Duster propose déjà cette alternative dans la gamme Dacia).

Dacia Jogger GPL 2022

Juste après des portes avant, on distingue un décrochage. C’est à partir de ce niveau que le Jogger s’émancipe de la Sandero. La hauteur se fait plus importante et les portes arrière plus grandes que sur la berline. Deux modifications nécessaires pour accueillir avec davantage de facilité les passagers du deuxième rang, voire troisième rang si vous optez pour les deux sièges supplémentaires (option à 1 310 € en finition d’accès Essentiel, 800 € sur le reste de la gamme).

Dacia Jogger GPL 2022

Vu de dos, on ne peut s’empêcher de voir du Volvo dans le dessin des feux. On remarque aussi le grand hayon vertical où l’on constate que les badges au nom de la marque et du modèle ont été remplacés par de simples stickers. Si la mode est plus vers des pavillons fuyants favorisant la ligne, ce dessin plus cubique est bien plus approprié pour maximiser le volume de chargement. Dans notre version 5 places, celui-ci affiche de 708 à 1 819 litres. De quoi partir en vacances sereinement ! Tout juste pouvons-nous regretter un seuil de chargement avec une petite marche ainsi qu’un fond pas totalement plat (un dégagement est prévu pour que les pieds des occupants des 6e et 7e sièges puissent se glisser sur les versions 7 places). De même, la modularité est simpliste avec une simple banquette fractionnable 2/3-1/3 et rabattable en portefeuille. Cette architecture, si elle est économique, grève la longueur de chargement totale disponible.

Dacia Jogger GPL 2022

Dacia Jogger GPL 2022

Dacia Jogger GPL 2022

Dacia Jogger GPL 2022

De la place pour tous !

Une fois installé derrière le volant, on retrouve la planche de bord déjà vue dans la Sandero. Si le plastique dur est omniprésent, les assemblages sont bien réalisés et l’ensemble présente convenablement. Le bandeau de tissu rehausse la qualité perçue. Mais si sa texture 3D est du plus bel effet, elle pourrait toutefois rendre son nettoyage fastidieux.

Dacia Jogger GPL 2022

Bien que le volant ne bénéficie pas d’une amplitude de réglages très importante, on parvient rapidement à trouver une bonne position de conduite. Les sièges profitent d’un moelleux appréciable bien complété par un amortissement des plus prévenants.

Dacia Jogger GPL 2022

À l’arrière, les occupants du second rang profitent de trois vraies places et d’un espace aux jambes suffisant. Toutefois, ils auraient apprécié un peu moins de fermeté du côté des dossiers et des assises.

Un 3-cylindres suffisant

Si le Jogger peut laisser apparaître un train arrière légèrement rebondissant à vide sur les chaussées les plus défoncées, il s’avère parfaitement suspendu le reste du temps. Les plaques d’égout et autres ralentisseurs rencontrés en milieu urbain ne sont qu’une formalité. Bien que sa longueur de 4,55 m impose un rayon de braquage important (11,7 m), circuler en ville se fait sans inquiétude, notamment grâce à des extrémités faciles à cerner.

Dacia Jogger GPL 2022

En sortant des centres-villes, le moelleux est toujours de mise sans pour autant imposer un pompage excessif. Sur autoroute, le confort de suspension est tout bonnement excellent et permet d’engranger les kilomètres sans fatigue. Il faudra tout de même composer avec des bruits d’air importants à partir de 110 km/h. On notera aussi une certaine sensibilité au vent latéral qui se fait notamment ressentir lorsque l’on double un poids lourd.

Dacia Jogger GPL 2022

Toujours du côté de l’insonorisation, le bruit du 3-cylindres est bien contenu. S’il se fait entendre lors des fortes accélérations, il sait se montrer raisonnable à allure stabilisée. Les performances délivrées par le moteur ECO-G 100 sont suffisantes. Les accélérations n’ont évidemment rien de fulgurant mais elles permettent de s’insérer sans problème dans le flot de circulation, notamment grâce aux deux premiers rapports plus courts.

Dacia Jogger GPL 2022

Notre test nous a emmené dans les environs de Grenoble où nous avons pu mettre notre Jogger à l’épreuve sur des routes de montagne. Les 100 ch et 170 Nm de couple sont alors pleinement mis à contribution et ne sont pas de trop pour enchaîner les virages. Encore une fois, le Dacia des familles s’en sort fort bien, cependant il ne faut pas hésiter à jouer de la boîte de vitesse. Dommage que celle-ci accroche un peu au passage de la seconde. Heureusement, la plupart des virages peuvent se négocier en 3e grâce à la souplesse du bloc. Le comportement général ne souffre d’aucune critique et fait preuve d’une belle stabilité dans les grandes courbes. La direction douce au quotidien possède une consistance suffisante mais manque de communication pour bien sentir les limites d’adhérence.

Dacia Jogger GPL 2022

Un équipement à la page

On en vient au principal argument de ce Dacia Jogger : son tarif ! Bien que son prix ait récemment augmenté, il reste un point fort ! Le Jogger est ainsi disponible à partie de 15 490 € en version 5 places et finition Essentiel. Cette dernière, si elle possède une prise USB, une connexion Bluetooth, l’allumage auto de feux ou encore un limiteur de vitesse, fait tout de même sur des équipements qui nous paraissent essentiels comme la climatisation ou le réglage en profondeur du volant. Les barres de toit facilement modulables sont aussi de la partie.

Dacia Jogger GPL 2022

Pour en bénéficier, il faut opter pour la finition Confort. Cette dernière, qui représente le cœur de gamme, ajoute en plus : l’écran tactile 8 pouces, la compatibilité Apple CarPlay et Android Auto, une prise USB supplémentaire, l’allumage auto des essuie-glaces, le régulateur de vitesse, ou encore le radar de recul. L’addition s’élève alors à 17 700 € avec notre bloc ECO-G 100. Pour la déclinaison 7 places, il faut ajouter 800 € (1 310 € en entrée de gamme). À ce prix-là, le Jogger reste la seule et unique proposition 7 places sur le marché !

Dacia Jogger GPL 2022

Dacia Jogger GPL 2022

Dacia Jogger GPL 2022

Dacia Jogger GPL 2022

Des économies à la pompe

Le réservoir GPL de 40 litres, qui s’ajoute à celui de 50 litres d’essence, permet aussi de limiter le prix du plein. Lors de notre essai, la consommation s’est établie à 7,4 l/100 km de sans-plomb sur autoroute. Bien évidemment, celle-ci est plus élevée lorsque l’on passe au Gaz de Pétrole Liquéfié. L’ordinateur de bord nous a alors indiqué 9,4 l/100 km. Des valeurs qui n’ont rien de surprenant étant donné la hauteur de ce break surélevé. Lors de notre parcours montagneux à rythme soutenu, nous avons consommé une moyenne de 16 l/100 km de GPL et 12,1 l/100 km d’essence.

Si nous avons relevé 9,2 l/100 km (essence) en ville, cette valeur n’est pas représentative étant donné notre faible kilométrage en zone urbaine. Au final, malgré la surconsommation au GPL, son prix à la pompe inférieur (0,86 € en moyenne au moment d’écrire ces lignes) permet à ce moteur d’afficher un coût bien inférieur à celui de l’essence !

Dacia Jogger GPL 2022